La naissance du Racing club lensois

6 oct

   Beaucoup ne savent pas que si les Belges n’étaient pas venus en nombre dans le bassin minier à la fin du 19ème siècle, le RCL ne serait peut-être pas ce qu’il est aujourd’hui. La Belgique, où le football est devenu très populaire dès 1870, a été l’un des tous premiers en Europe à organiser un championnat national en 1895.

RCL001

   L’homme à qui les supporters d’aujourd’hui doivent le plus se nomme Jules VAN DEN WEGHE. Il est né à Lendelede, dans la Flandre occidentale de la Belgique le 23 octobre 1863. Il décèdera à Tourcoing le 14 avril 1920. Vers la fin du 19ème siècle, comme de nombreux Belges, il vient s’installer à Lens, attiré par le développement de l’activité charbonnière.

   Propriétaire de commerces à Bruxelles et à Lille, il crée une fabrique de meubles de cuisine à Sallaumines mais habite rue Berthelot, tout près de la place Verte (place de la République aujourd’hui).

   Ses fils Hector et Jules jouent avec quelques autres enfants de notables lensois à ce sport venu d’Angleterre que l’on appelle le football. Ils l’ont découvert dans les lycées qu’ils fréquentent à Arras ou Béthune où il est devenu l’un des jeux préféré des jeunes garçons.

   Leur terrain : la place Verte d’où ils se font parfois expulser par des riverains fâchés de voir leurs vitres voler en éclat suite à quelques dégagements manqués !

RCL002

   Jules Van den Weghe est ami avec Carlos Douterlungne, un autre ressortissant belge. Ensemble, ils créent à la fin du 19ème siècle le Club Cyclo-Pedestre Lensois, une association omnisports affiliée à l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques créée en 1887 et qui a vocation à gérer l’ensemble du sport français mais pas encore le football à cette époque.

   En cette fin de siècle, les clubs fleurissent alors aux quatre coins du pays et des sections football sont créées dans des clubs sportifs existants ; le football devient un phénomène national. L’ USFSA ajoute alors le football à ses sections en 1894.

RCL003

   De nombreux clubs voient le jour au sein des milieux scolaires de la région où un championnat universitaire se déroule dès 1902. Afin de ne pas voir leurs enfants lensois s’éparpiller aux quatre coins de la région, en 1903 Van den Weghe et Douterlungne ajoute au Club-pédestre lensois une section « football ».

   Trois ans plus tard, la section football se détache de l’association et est un club de football est créé. De ce sport venu d’outre-Manche sont arrivés également des mots anglophones donnés aux nouvelles associations : « sporting », « athletic club », « united sport ». A Lens ce sera le « Racing Club » selon certains en référence au Racing Club de France qui vient de remporter le titre de champion de France. Jules Van Den Weghe en devient le président. Le siège social se trouve alors dans l’estaminet d’Henri Douterlungne, un des fils de Carlos au numéro 30 du boulevard des Ecoles.

RCL004

   Le temps d’organiser tout ça et pendant que les joueurs disputent leurs rencontres dans la pâture Mercier située dans le secteur du marais, les statuts du club sont écrits par Justin Guilbert, le fils du juge de paix de Lens et déposés en sous-préfecture de Béthune le 18 octobre 1907, date qui est donc officiellement celle de la création du club. L’article 1 indique que l’association est composée d’un groupe d’amis dont le but est le développement et l’organisation de fêtes liées au sport. Le 28 janvier 1908 parait au Journal Officiel la validation de la création du club datée du 31 décembre 1907.

RCL005

   A cette époque, le club n’est pas un argument social. La pratique du football est encore perçue comme une forme de privilège. Dans les corons, les mineurs ne s’intéressent pas à cette association qui ne rassemble que des « fils de riches ». Dans les cités minières, on pratique la gymnastique, la boxe, la course à pied, le tir à l’arc ou encore la colombophilie mais le football n’arrivera que bien plus tard. Le premier club « minier » sera vraisemblablement l’Association Saint-Edouard de Lens qui verra le jour vers 1910.

   Le rôle de président du Racing club lensois est confié à Arthur Lotin, également de nationalité belge, qui tient un salon de coiffure dans la rue de la Gare. Le club est affilié à l’ USFSA en 1908 alors que vient d’être créée une fédération dissidente, le Comité français interfédéral de football amateur précurseur de la FFF.

RCL006

   L’équipe première du RCL dispute le championnat de promotion du district de l’Artois. Les rencontres à domicile se disputent maintenant sur un terrain prêté par la société des mines de Lens sur la route de Béthune, près de la fosse 12bis. Certainement là où se trouvent aujourd’hui l’IUT et la cité des Fleurs.

   Après un an de présidence, Arthur Lotin quitte son poste et Jules Van Den Weghe reprend les rênes du club.

RCL006bis

   C’est en cette année 1908 que le tout jeune club organise son premier tournoi appelé la « Coupe Basly » du nom du maire de Lens de l’époque. Le règlement spécifie que, contre une participation de trois francs, chaque équipe disputera une rencontre contre le RC lensois. Le vainqueur sera celui qui parviendra à marquer le plus de buts contre l’équipe organisatrice !

RCL007

   C’est en 1913 que le premier titre fut attribué au RCL, a l’issue de la saison 1912-1913, le club est sacré champion de l’Artois et accède au championnat de promotion régional.

RCL008

   En octobre de la même année, alors que Jules Van den Weghe a quitté le club et qu’un autre Douterlungne prénommé Charles en est devenu le président, le Racing club lensois fusionne avec l’Union sportive lensoise et devient le « Club sportif de Lens ».

RCL009

   L’Union sportive de Lens était un club omnisport créé au début de l’année 1913 basé surtout sur l’athlétisme et la boxe. Son président est Alfred Basin, encore un Belge originaire de Louviers, qui tient un bureau de change dans la rue de Lille.

   Le siège social du nouveau club change de café pour s’installer chez le président « Au cheval noir », rue Berthelot.

RCL010

   L’un des buts recherchés par cette fusion est certainement d’obtenir le droit d’utiliser le terrain de sports de l’USL qui se trouve dans la cité minière de la fosse 5 à Avion près de la passerelle qui surplombe les marais. Un superbe terrain de trois hectares loué par la ville de Lens à la Société des mines de Lens muni d’une piste d’athlétisme, de zones de saut et de lancers et d’un terrain de football mais aussi de portiques de gymnastique, d’un cours de tennis et d’un … enclos pour élevage de chiens de défense.

RCL011

   Le jour de la reprise du championnat, pour le premier match sur leur nouveau terrain appelé « le terrain de la passerelle » ou « le stade des marais », les joueurs du Club sportif lensois écrasent ceux du Sporting club de Tourcoing six buts à zéro.

RCL012

Puis vint la guerre…. A la Libération le football est relancé à Lens par des militaires sous le nom de l’Union Foyer Franco-américain et redevint officiellement le Racing club lensois en 1920 sous la présidence de Marcel Pierron.

1920

Pas encore de commentaire

Laisser une réponse

Radiopoilu |
Sarcophage, une tragédie de... |
Carnetdelecture5erenato |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Histoires du Maquis
| Histoire à Nieuil l'Es...
| quochuy01